Évaluation de l'examen NM - Expériences (2)

Notes attribuées et commentaires

Critère A : Langue

10/12

La maîtrise de la langue est généralement correcte. Le candidat utilise constamment du vocabulaire sophistiqué lié aux thèmes : le désir de voir la démocratie, un manque de travail, les tensions interculturelles, une menace sur notre vie privée… Il utilise la plupart du temps correctement des structures complexes telles que le subjonctif ou les pronoms relatifs. Il peut parfois aussi nuancer certaines de ses idées :  des Français ou certains Français. Il commet quelques erreurs de grammaire de base mais celles-ci ne font pas obstacle à la communication.

Critère B1 : Stimulus visuel

5/6

La présentation de la photo est excellente et est faite de manière structurée grâce à l’utilisation de nombreux connecteurs logiques : de plus, en outre, néanmoins, à cela s’ajoute, finalement…

Le candidat ne se contente pas de décrire la photo, il donne aussi des interprétations personnelles :  cela me fait penser à, je crois qu’il y a des solutions…

Le candidat inscrit le problème des migrations dans le contexte français : les gendarmes, les problèmes en France, veulent venir en France, arrivent en France, ils ne parlent pas français. Cela reste cependant trop général et trop vague. L’enseignant a dû aider le candidat à approfondir certains aspects lors de la conversation sur la présentation.

Critère B2 : Conversation

6/6

Les idées sont bien présentées et développées. Les réponses sont détaillées et approfondies et le candidat illustre à l’aide d’exemples concrets et parfois personnels.

Critère C : Compétences interactives - communication

6/6

Le candidat ne rencontre aucune difficulté pour exprimer ses idées et pour entretenir une conversation. Il donne son avis fréquemment et de manière réfléchie. Il donne aussi des exemples personnels : personnellement mon père est un migrant aux États-Unis

Même si celle-ci est maladroitement formulée, le candidat pose une question à l’enseignant, ce qui rend la conversation encore plus vivante et authentique.

 

Note finale

27/30 = 7

 

À noter

Grâce à ses questions, l’enseignant guide le candidat vers une plus grande réflexion. Il remet souvent en contexte la situation avant de poser ses questions de manière à ce que le candidat sache exactement ce dont il parle : À Calais, les immigrants attendent pour venir en France... Il pose aussi des questions ouvertes qui incitent le candidat à développer ses idées : Que penses-tu de… ? Certaines de ses questions ont aussi un effet provocateur sur le candidat et ne peuvent que le faire réagir : Les réseaux sociaux, c’est ta vie, non ?

La conversation d’ordre général ne dure que 4’32 au lieu de 5’00 – 6’00. L’enseignant aurait dû poser une toute dernière question.

Il n’est pas forcément recommandé que le / la candidat(e) pose une question.  S’il / si elle décide de le faire, afin d’intéresser l’enseignant(e), il est nécessaire que la réponse soit très courte comme c’est le cas ici.

Le candidat a appelé l’enseignant par son nom. Même si cela apporte de l’authenticité à la conversation, il est préférable d’éviter de le faire afin de conserver l’anonymat de l’examen.

All materials on this website are for the exclusive use of teachers and students at subscribing schools for the period of their subscription. Any unauthorised copying or posting of materials on other websites is an infringement of our copyright and could result in your account being blocked and legal action being taken against you.